skip to Main Content
Méthode Agile Et/ou DevOps : Quelle Méthodologie Choisir Pour Vos Projets ?

Méthode Agile et/ou DevOps : quelle méthodologie choisir pour vos projets ?

Agile ou DevOps ? Ces deux méthodologies de cycle de vie du développement logiciel (Software Development Life Cycle – SDLC) sont aujourd’hui les plus populaires actuellement en pratique en France et à l’international.

Méthode Agile ou DevOps, quelle méthodologie choisir pour mettre d’accord développeur, intégrateur et toute l’équipe projet

Une récente étude confronte Agile et DevOps et indique que 97 % des entreprises utilisent la méthode Agile, tandis que les start-ups les plus innovantes ainsi que les grandes entreprises tirent parti de DevOps pour déployer très rapidement de nouvelles fonctionnalités de code :

  • AWS (Amazon Web Services) déploie un nouveau code toutes les 11,7 secondes.
  • Netflix déploie du nouveau code des milliers de fois par jour !

Comme de plus en plus d’entreprises sont désireuses de suivre le mouvement, il est important de bien comprendre les similitudes et les différences entre Agile et DevOps, et c’est exactement ce que cet article va vous aider à faire.

Nous allons :

  • Passer brièvement en revue l’histoire des deux modèles SDLC.
  • Comprendre les différences et les similitudes entre Agile et DevOps.
  • Mettre en évidence la cohabitation possible entre les deux modèles.

Bonne lecture !

Les origines de la méthode Agile

À mesure que les projets de développement logiciel gagnaient en ampleur et en complexité, les organisations informatiques ont eu besoin d’une approche systématique pour livrer rapidement des logiciels de haute qualité, tout en minimisant les risques et les dépassements de coûts.

Dans les années 1970, le secteur informatique a officiellement adopté le modèle SDLC en cascade : un modèle linéaire et séquentiel qui passe par les différentes étapes d’un projet de développement logiciel standard dans l’ordre suivant :

  1. Collecte et analyse des besoins
  2. Conception du système
  3. Mise en œuvre
  4. Intégration et test
  5. Déploiement
  6. Maintenance

En 2001, une équipe de développeurs professionnels a publié le Manifeste Agile : un ensemble de valeurs et de principes directeurs qui peuvent être utilisés comme une philosophie ou un état d’esprit pour développer des composants logiciels de haute qualité de manière itérative – des versions petites mais fréquentes avec de petites améliorations.

Les valeurs de la méthode Agile se différencient des pratiques et priorités traditionnelles du SDLC :

  • Les individus et les interactions plutôt que les processus et les outils
  • Le logiciel fonctionnel plutôt que la documentation complète
  • La collaboration avec le client plutôt que la négociation d’un contrat
  • Réagir au changement plutôt que suivre un plan

La méthode Agile détruit également l’idée d’un « produit fini », qui était l’objectif de l’approche de l’anciennement méhode Waterfall. Au lieu de cela, Agile place le développement de logiciels comme itératif et incrémentiel. Avec chaque nouvelle version du logiciel, le client peut soit :

  • Exécuter de nouvelles fonctions
  • Améliorer les fonctions existantes

La méthodologie Agile encourage les développeurs à décomposer le développement de logiciels en petits éléments appelés « user stories ». Cela met en évidence la valeur qu’Agile accorde au client. Elle aide les développeurs en fournissant des boucles de rétroaction plus rapides et en garantissant l’alignement du produit sur les besoins du marché.

La méthode Agile préconise en outre une planification adaptative, un développement évolutif, une livraison précoce et continue, ainsi qu’une amélioration continue. Tous ces éléments permettent aux développeurs de réagir rapidement et avec souplesse à l’évolution des besoins des clients, des logiciels ou d’autres facteurs externes.

De Agile à DevOps

La méthode Agile semble bonne en théorie.

Il est facile de l’envisager comme une philosophie pour la culture organisationnelle et la communication entre les équipes de développement. Les cadres de travail tels que Scrum facilitent l’adoption de ses principes.

Dans la pratique, cependant, Agile présente des lacunes en matière d’exécution et de livraison.

La philosophie DevOps ?

Lorsque l’informatique est devenue essentielle aux entreprises au XXIe siècle, deux domaines impératifs ont émergé : les opérations informatiques (ITOps) et les opérations de développement (DevOps) :

Les responsabilités ITOps consistent notamment à garantir la sécurité, la conformité et la fiabilité. DevOps est chargé de développer et de déployer de nouveaux produits pour l’utilisateur final.
Alors que l’ITOps assure la sécurité de tous les besoins professionnels utilisant le réseau, le DevOps se situe entre la flexibilité et les tests rigoureux et la communication qui accompagnent le déploiement de nouveaux logiciels.

DevOps est une théorie ancrée dans la communication, à la fois en son sein – car les développeurs et les opérateurs doivent se coordonner – et entre tourtes les parties prenantes du projet. La méthode DevOps communique fréquemment avec ITOps pour garantir des environnements stables et sécurisés pour les tests. Leur croisement avec d’autres équipes comme le marketing et le service clientèle est logique lorsqu’ils déploient de nouveaux logiciels.

Les similitudes entre Agile et DevOps :

L’orientation commerciale. L’alignement du processus de développement logiciel sur les produits centrés sur l’utilisateur et le marché permet de générer de la valeur commerciale.
La collaboration. Les équipes, tant au niveau individuel que collectif, doivent communiquer régulièrement, en brisant activement les silos.
La philosophie Lean. L’accent est mis sur l’élimination des processus inutiles, un dérivé de Lean, et la création de valeur à chaque étape du pipeline SDLC.
Les cycles de publication continus. Des sprints courts et itératifs qui débouchent sur un processus de diffusion continue. Adoptez l’état d’esprit et les capacités technologiques qui permettent d’atteindre cette flexibilité.
L’approche. Agile et DevOps sont tous deux des approches. Il ne s’agit pas de manuels codés en dur que les organisations informatiques doivent suivre à la lettre..

 

DevOps une extension de l’Agilité ?

Les partisans de l’utilisation des deux méthodologies pour répondre aux besoins des entreprises, estiment que DevOps peut être considéré comme une extension d’Agile. Agile s’appuie sur des équipes interfonctionnelles qui comprennent généralement :

  • Un concepteur
  • Un testeur
  • Un développeur.

DevOps va plus loin en ajoutant une personne chargée des opérations qui peut faciliter la transition du logiciel au déploiement. Grâce à la communication inhérente à DevOps avec les autres équipes, cette méthode peut contribuer à automatiser les processus et à améliorer la transparence pour toutes les équipes.

Compte tenu de ces similitudes, il est facile de voir comment de nombreuses pratiques issues du manifeste Agile peuvent être considérées comme un sous-ensemble de DevOps : collaboration, amélioration continue et culture.

Choisir d’utiliser les deux philosophies est une décision active qui, selon de nombreux experts du secteur, peut conduire à une prise de décision plus rationnelle, améliorant ainsi la culture de l’entreprise.

Qu’en pensez -vous ? 😉

 

Chez IKIGAÏ, la maîtrise de l’une ou l’autre méthodologie est un véritable savoir-faire pour nos recrutements. Toutes nos offres de postes sont à retrouver ici : https://ikigai-groupe.fr/nos-offres/ 

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top